Escapade au mont Chélia : le film du jour

  1. Libellé: Escapade 01/17
  2. Date: 5 août 2017
  3. Lieu: Mont Chélia wilaya de Khenchela
  4. Heure de départ: 06h30
  5. Heure de retour: 18h00 à Batna
  6. Lieu de départ : Siège Association
  7. Participants
    1. Abdelaziz Fayçal
    2. Messaoudène Sadek
    3. Bouzidi Salah
    4. Ferhat Taha-Hassine
    5. Merzouki Said
    6. Mme Merzouki Farida
    7. Benhafid Zine
    8. Chibani Kamel
    9. Belaribi Messaoud
    10. Hamlaoui Djamel
    11. Legrand Olivier (invité)
    12. Absent: Ouakraf Derradji
  8. Moyen de transport:

    1. Minibus Hyunday de 9 places conduit et remis gratuitement par Ferhat TH
    2. Véhicule personnel de Sadek Messaoudène
    3. Véhicule personnel de Salah Bouzidi
  9. Les finances

    1. La cagnotte: 11 participants à 1.000,00 DA soit 11.000,00 DA
    2. Les dépenses: 10440,00 DA

      1. Repas méchoui de mouton à la braise: 5kg à 1700,00 DA/kg soit 8500,00 DA
      2. Hors d'oeuvre boisson et dessert 1000,00 DA 
      3. Boissons: 200.00 DA + 160.00 DA + 440.00 DA + 140.00 DA  soit 940.00 DA
    3. Solde de 560.00 DA réintégré au compte recettes de l'association.
  10. Le film

* Départ à 6h30 direction Kais où nous attendait notre ami Salah Bouzidi, qui a écourté, la veille ses vanaces en Tunisie, pour nous accompagner dans notre périple en tant que guide.

* Une pause café a été observée dans un café de Kais, café fréquenté habituellement par notre camarade ancien élève Azzizi Abdelmadjid promotion bac 1969 qu'on a appelé au tél pour le voir et qui s'est présenté instantanémént.

* Nous entamons notre circuit par une halte au barrage de Kais, qui est entièrement asséché car envasé à 100%.

* Direction ouled Yagoub-Bouhmama, daïra de la wilaya de Khenchela, en passant par une chaîne montagneuse entièrement fournie d'arbres nous offrant un paysage magnifique et nous gratifiant d'une brise de fraîcheur difficile à abandonner car le chemin nous rappelle qu'il faut reprendre la route.

* Nous avons eu le privilège de voir des champs de pommiers, complètement recouverts de filets anti-grêle,  avec des fruits qui n'attendent que quelque 7 à 8 semaines pour leur cueillette vers le 15 septembre.

* Après un périple d'environ 2h et une escalade routière de 1400 mètres, nous pointons nos nez au lieu des chalets et de l'hôtel Chélia appartenant à l'ERGR de Khenchela avec une petite halte d'1/2 heure pour reprendre notre curiosité vers la commune de Ighinoussene, non sans avoir passé commande de notre repas de méchoui de mouton à la braise pour être servis à notre retour.

* Une petite demi-heure a suffit pour retourner et nous attabler autour d'un succulent méchoui de 5 kg de viande d'agneau assorti de H"mis , d'hors d'oeuvre , de limonade , d'eau fraîche et de raisin noir comme dessert: ce fut, sans conteste, le point culminant  de notre escapade

* Ki techba'a el kerch, i'oud erras yeghanni: alors il nous fallait nous mettre rapidement à l'ombre, la fatigue et le sommeil aidant, il n'y a pas meilleur endroit que l'hôtel Chelia de l'ERGR, qui se trouve à quelques 100 mètres du lieu de notre restauration. Ainsi soit-il! ont convenu nos camarades, de toute façon, ils n'avaient pas le choix, et nous revoilà très à l'aise au niveau de la cafétéria de l'établisseemnt, propre et bien aérée.Ce qui nous a permis de faire nos ablutions pour salat ed dhohr et de laisser le temps à l'horloge de l'hotel d'avancer d'une bonne heure pour se pointer à 15h00.

* Nous revoilà sur  la descente direction Bouhmama  pour arriver au village Chélia. A l'entrée de ce dernier, nous tournons vers la gauche direction Tafrent où se trouve le cimetière familial des Haddadi et où repose notre camarade Haddadi Belgacem promotion bac 1968 décédé en 1993. Après receuillement et fatiha, nous retrournons vers le village Chélia puis Bouhmama et enfin Kais où nous arrivonsvers 16h00.

* Quelques bouteilles d'eau minérale étaient nécessaires pour apaiser notre soif et, chemin faisant, quelques langues, qui se sont tues lors de la descente par l'effet de la digestion lente du méchoui, se délient pour nous préparer à rentrer à Batna vers 18h00.

 

12. Impressions

 

13. Images

 

14. Ils ont écrit sur Facebbok

Said Merzouki A Kaïs ex- Edgar Quinet à 20 km de Khenchela ex Masculae romaine, prêts à prendre le thé, au moment d'une pause, avant de repartir pour la visite du barrage de Foum El Gaïs ensablé.
Saïd MERZOUKI

 Said Merzouki Et nous, randonneurs, nous exprimons ici notre satisfaction quant à l'excursion réalisée avec brio dans les temps et l'espace, avec la note de tristesse devant la tombe de votre ami et camarade HADDADI, au vieux cimetière de Tafrent. L'excellente viande servie à déjeuner au pied de l'imposant Chalet Suisse dans un décor où la forêt de BéniM'loul, à nos pieds, nous barrait l'horizon avec le Djebel Ighrane tout aussi majestueux que Ras Kelthoum dominant Iguelmamene et plus loin Lemsara. Le Chalet servant toujours de Centre de Vacance aux 300 enfants aujourd'hui absents, en tournée à Batna, est relativement calme. Notre ami Benhafid Zine nous affirme que la semaine prochaine, une mission du Croissant Rouge comportant un panel de médecins viendra y effectuer des examens médicaux aux fins de déceler des malformations ou maladies infectieuses chez l'enfant en vacance. Saïd MERZOUKI

Said Merzouki Le "cercle-rectangle" est vite fait par adjonction de deux tables, l'équipe est au complet pour faire connaissance avec monsieur Legrand Olivier qui s'est joint à nous, l'enseignant de monsieur Laribi, ce dernier membre comme nous, mais Legrand fut professeur à l'ITEF quelques décades auparavent, en visite depuis les faubourgs de Paris vers Chélia pour en découvrir .. et la faune et la flore. Saïd MERZOUKI

Said Merzouki Monsieur Hamlaoui, en bout de table, la tête ceinte d'un chapeau en tissu, couvre-chef le protégeant durant toute la randonnée de la canicule solaire, monsieur Bouzidi fait le point avant le démarrage, à l'issue de la pause-café. Saïd MERZOUKI

Said Merzouki Jee suis de dos avec une tonsure sur l'occipit, à ma gauche le vénérable Chibani Kamel, l'auteur du monumental "Si Batna m'était conté, rux que Sacha Guitry, vient monsieur Olivier, plein de retenue, observant cirrconspect tout autour de lui, maintien, comportements face à son ancien élève Laribi. Je ne vous quitte pas sans vous présenter mon épouse Farida Nadji elle-même ma camarade de classe, mon aînée pour l'ancienneté dans l'enseignement (42ans de loyaux services), je fus toujours son stagiaire en matière de psychopédagogie. Nous appreciâmes le thé et surtout l'eau thermale glacée que le patron ajouta gratuitement, etant donnée la canicule du jour qui s'annonce. Saïd MERZOUKI

Said Merzouki A ma droite donc, monsieur Messaoudène à la casquette, sourire à la cantonade, quant à monsieur Zine Benhafid , cheveux grisonnants, loup blanc, est connu et reconnu de tous parce qu'ayant encadré tout scout qui se respecte dans Batna, faisant que tous lle saluent, les ayant envoyés à tous les jamborees du monde entier. Vient monsieur Laribi , face à Mme Merzouki, que l'on voit bien de profil que je ne tarderai pas à connaître ayant eu un oncle fils de forestier ami de ma belle famille Lahsinat , oncle d'une rare intelligence, contremaître de si Lourdi Châabani qui lui avait confié les realisations d'enormes chantiers malgré le mutisme qui, toute sa vie, l'avait handicapé. Enfin si Abdelâaziz Belgacem boucle la scène nous apparaissant de dos, étant le coordinateur du Bureau. On ne voit pas Hassane car il est notre metteur en scène avec sa caméra prête aux prises de vue instantanées. Saïd MERZOUKI

Said Merzouki Bouzidi, notre guide dans ce périple, est à l'affût du moindre détail susceptible d'interesser le collectif. En tête du convoi, il décide de l'allure, il connaît la région et là, au col de Bouleghmane ( des châmeaux), il s'est arrêté pour scruter la profondeur de la forêt de pinèdes. Saïd MERZOUKI

Said Merzouki Aux dires de monsieur Bouzidi,le barrage qui avait une capacité de 250 000 m3 en 1932 irrigait un larve périmètre en aval dans la plaine de Remila. Etant en fin de parcours, le barrage est completemént envasé par des limons qui ont leur importance, ayant charrié de l'amont toute terre arable érodée par les précipitations. Le dragage, opération très coûteuse n'a jamais eu lieu pour un quelconque entretien. Saïd MERZOUKI

Said Merzouki Tout au contraire de Taha rompu à l'exercice audio-visuel,toujours prêt à "dégainer" quand le besoin s'en fait sentir, je suis, quant à moi, très maladroit de ma tablette : un temps pour l'ouvrir, déceler le bon bouton pour la fonction , ajuster le champ de vision...et l'occasion de la bonne prise a été perdu. Saïd MERZOUKI

Said Merzouki La pomme est un fruit-ROI dans la plaine de Mellagou, autour de Bouhmama, c'est la nouvelle pour moi, les années 80 ont depuis longtemps dépassées, pour faire place à une sylviculture du pommier. ON découvre une forêt de pommiers, certains sous serres sur de grandes étendues où la technique de l'irrigation "au compte goutte" a valorisé des milliers de plants. Au moment de notre passage, une operation d'entretien se déroule et on nous assure que la qualité du fruit est excellente vu que des contrats de vente "sur pied" lient le sylviculteur à des gens de la côte qui commercialisent le produit directement avec l'étranger : cela ne va pas sans me rappeler John Steinbeck avec "En un combat douteux" des années 30. . said Merzouki

Faire paraître sur Rapport d'activité: 

Share

Interviews

Dernier Flash

L'intro de l'association

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.